Catégories : Actualités

Solutions face à la prolifération de conflits fonciers : Le PROCASEF outille des journalistes et décline sa mission

25 février 2022

Ouvert hier jeudi à Saly, un atelier de d’information et de formation sur le foncier, sujet toujours au cœur de l’actualité nationale, réunit une cinquantaine d’acteurs, experts, consultants, maires, journalistes et membres de la société civile, sur le thème « Initiation aux questions foncières et renforcement de la compréhension du Projet Cadastre et Sécurisation Foncière (PROCASEF) ».

Cette importante rencontre entre dans le cadre de la facilitation de la mission d’information des acteurs tout en atténuant les risques liés à une mauvaise compréhension du projet dans un contexte de prolifération de conflits fonciers, le PROCASEF tient cet atelier d’Information et de formation destiné aux journalistes.

Pour rappel, le Gouvernement de la République du Sénégal a entamé en septembre 2021 la mise en œuvre du Projet Cadastre et Sécurisation Foncière (PROCASEF) sur une durée de cinq ans (2021-2026 sous la tutelle du Ministère des Finances et du Budget (MFB).

Ce projet financé par la Banque Mondiale à hauteur de 80 millions USD s’inscrit dans le PAP2A qui envisage un ensemble d’actions prioritaires entre 2019 et 2023 notamment :la transformation graduelle des droits d’occupation actuels des ruraux en droits réels en tenant compte de la nécessité de protéger les zones pastorales, halieutiques et forestières ; l’investissement dans les instruments de gestion foncière par les services domaniaux, la recherche du juste équilibre entre la gestion des collectivités territoriales et la supervision des transactions foncières par l’État central ; la poursuite de la rationalisation de l’inscription au registre foncier urbain».

Dans le but d’assurer une meilleure communication sur le projet, le PROCASEF a initié des contacts avec les organes de presse majeurs au Sénégal. C’est ainsi que cette activité s’inscrit dans le cadre de la coopération avec les médias pour un meilleur traitement des questions foncières, une bonne compréhension et un échange sur les modalités de leur implication dans la vulgarisation des activités de mise en œuvre.

C’est ainsi que depuis hier, plusieurs panels suivis d’échanges ont été présentés aux journalistes, avec l’éclairage d’éminents spécialistes dont Maires et experts du foncier. Nous y reviendrons dans un large dossier avec une analyse profonde des acteurs sur les enjeux et défis.
L’objectif principal de cet atelier est de faire une communication sur le projet dans l’optique d’une part, d’atténuer les risques de désinformation et de confusion autour des principes directeurs et des objectifs du projet et d’autre part, de promouvoir une information correcte et fiable pour l’atteinte de ces objectifs.
Aussi il s’agira de créer un cadre de concertation, de travail et de collaboration permanente avec les journalistes pour une meilleure prise en compte des enjeux du projet, afin de renforcer leurs capacités sur les enjeux de la gouvernance foncière au Sénégal.
Car la sensibilité de la question foncière et ses imbrications sur la paix et la cohésion sociale appellent à un traitement médiatique particulier en perspective de la vulgarisation des activités du PROCASEF

A l’issue de cet atelier qui se termine ce vendredi, les participants seront mieux outillés pour informer le public sur la démarche, l’état d’avancement, les services proposes et les résultats attendus du PROCASEF; mais surtout de déterminer les axes d’intervention dans le cadre de la vulgarisation de ce projet et de décrire les réformes majeures et les tentatives de reformes sur la gestion foncière au Sénégal.
Cet atelier constitue aussi pour les journalistes une opportunité de pouvoir présenter et différencier les procédures de la gestion du foncier au Sénégal, d’analyser les conflits fonciers et les goulots d’étranglement à la gestion foncière au Sénégal.

L’autre attente est de pouvoir établir un cadre de collaboration avec les journalistes sera mis en place pour un meilleur traitement des informations et une facilitation de la réalisation des objectifs du projet, afin de permettre une meilleure compréhension par les journalistes de l’avancement de la mise en œuvre du PROCASEF et de la stratégie d’exécution de ses composantes pour une amélioration de la couverture médiatique de ses activités.

Nous y reviendrons plus largement dans un dossier consacré aux enjeux et défis du foncier au Sénégal